Accueil » Toute l'actu » 16 440 personnes dépistées en deux sem...

Toute l'actu

Juin
17
2016
16 440 personnes dépistées en deux semaines
C est ce qui ressort du rapport de la réunion du commandement opérationnel de la semaine du 13 au 17 juin 2016.

Debut | Précédente | Suivante | Fin

Le vendredi 17 juin 2016 s est tenue  au Groupe Technique Central du  Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS), une réunion du commandement opérationnel pour le compte de la semaine du 13 au 17 juin 2016. Cette initiative permet non seulement de suivre régulièrement l évolution des activités des unités mobiles déployées sur le terrain, mais aussi d avoir une meilleure visibilité de ces activités au niveau central.

En effet, selon l assistant chargé de l?information stratégique sanitaire au CNLS et par ailleurs chargé de présenter les résultats enregistrés depuis le début du lancement du commandement opérationnel, les formations sanitaires ont déjà réalisé 80% des dépistages attendus. Les unités mobiles quant à elles, avec 6,43% de dépistages réalisés, sont encore très loin des objectifs qui ont été fixés. Un tableau récapitulatif des performances des différentes stratégies de dépistage du mois de mai indique que sur les 612 000 personnes à dépister au cours dudit mois, 39 402 ont effectivement été dépistées à la date du 31 mai 2016. Parmi elles, 1522 cas séropositifs ont été détectés. La performance à attendre des unités mobiles restante est de 572 598 personnes à dépister. Dans les formations sanitaires, sur  488 000 dépistages attendus, 310 402 ont été dépistées à la date du 31 mai dernier. Ceci avec 23 633 cas positifs. La performance encore attendue est de 177 598 dépistages.


Pour ce qui est des personnes testées par transfusion sanguine, 400 000 sont attendues pour l?année 2016. 37 722 ont déjà été dépistées avec 969 cas positifs et 362 278 personnes restantes à tester. Ce qui indique en somme que sur les 1 536 365 personnes à dépister, 387 526 ont été dépistées parmi lesquelles 25 851  positifs et 1 112 417 restent encore à tester.

 À la suite de cette présentation, à travers un second tableau, une mise en phase a été faite sur la semaine du 30 mai au 5 juin 2016 et sur celle du 6 juin au 12 juin 2016, présentant ainsi les performances des unités mobiles des différentes régions à cette période. Pour ce qui est de la semaine du 30 mai au 5 juin 2016, il ressort trois informations majeures dudit tableau. Tout d abord, 45 descentes au lieu de 48 ont été effectuées au cours de ladite semaine. Les régions de l Extrême-Nord, de l?Ouest, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n ont pas effectué le nombre de descentes minimum de la semaine. De plus, 7 524 personnes seulement ont été dépistées au lieu de 12 000. Seules les régions du Nord et du Littoral ont pu dépister le nombre minimal de personnes attendues (1 000 personnes/ par semaine). Enfin, parmi les personnes dépistées, 242 ont été testées positives dont 21 seulement sont sous ARV.

Pour  la semaine du 6 juin au 12 juin 2016, les résultats obtenus indiquent que les régions de l Extrême-Nord, du Sud, de l Est et du Sud-Ouest ont réalisé moins de descentes hebdomadaires des unités mobiles. Elles ont testé moins de personnes que prévues. On remarque tout de même que le nombre de régions ayant atteint l objectif de 1 000 personnes dépistées a doublé comparativement à la semaine du 30 mai au 5 juin 2016. Au total, 8 916 personnes ont été dépistées à cette période parmi lesquelles 235 personnes séropositives ont été déclarées et seulement 14 d?entre elles ont été mises sous traitement. Toutefois, le rapport du commandement opérationnel montre que le nombre de personnes prises en charge reste très faible. Sur 235 personnes testées positives au cours de cette semaine, seulement 40 personnes sont sous traitement ARV.

 Au regard des résultats obtenus, plusieurs recommandations ont été faites à savoir : adresser une note d?attention (note du Secrétaire Permanent) à l endroit des régions dont les performances sont encore très loin des objectifs fixés  (régions de l?Est, de l Extrême-Nord, du Sud et du Sud-Ouest), clarifier la notion de « personne référée », intégrer dans la collecte des données la variable « nombre de personnes testées positives et ayant retiré leur résultat, intégrer dans l?analyse le nombre de personnes testées positives n ayant pas encore fait le test, rappeler aux régions de toujours procéder à 4 descentes par semaine et de dépister au moins 1 000 personnes par unité mobile.

Pour Dr Jean Boscot ELAT NFETAM, le Secrétaire Permanant du CNLS, la finalité du commandement opérationnel est de mettre les personnes séropositives sous traitement. « Le rapport montre clairement que sur deux semaines,         16 440 personnes ont fait le test de dépistage; 382 personnes séropositives ont été référées dans les Centres de Traitement Agrées (CTA) et les Unités de prise en charge (UPEC) et seulement 19 sont arrivées dans les formations sanitaires, soit 4,97% des référés.
 « Nous devons mettre un point d'honneur sur la mise des personnes séropositives sous traitement.
C est pourquoi, je vous demande qu'au cours de la semaine du 20 au 25 juin 2016, toutes les équipes soient mobilisées pour rechercher les personnes séropositives qui ne sont pas arrivées dans les formations sanitaires », dira en substance le Secrétaire Permanent. Il précise que la performance attendue de chaque région, au cours de cette nouvelle semaine est de retrouver et mettre sous traitement au moins 90% des personnes séropositives. 

» Retour au sommaire de l'actualité

Debut | Précédente | Suivante | Fin